Distribution de faux titres de transports, bassin de la Ruhr

– mars 1981 –

Les billets du VRR1 qui ont été distribués par courrier lundi midi, le 30 mars 1981, dans différentes villes du bassin de la Ruhr, à Hagen, Dortmund, Bochum, Recklinghausen, Gelsenkirchen, Essen, Wuppertal, Bottrop, Oberhausen, Duisbourg, Mülheim, Krefeld, Mönchengladbach et Düsseldorf, sont issus de notre propre fabrication.

Des milliers de faux billets de tous les niveaux de prix. Cela donne au moins à quelques milliers de personnes du Revier_ l’occasion de jouir de transports en commun gratuits : tarif 0, avec un billet  pour changer.

Depuis dix ans, depuis les premières « Actions point rouge » à Hanovre, un mouvement pour les transports gratuits existe. Ce mouvement a toutes les bonnes raisons de son côté. Le fait que sa revendication minimale de « gratuité des transports en commun» se heurte néanmoins à un mur de granit n’a absolument rien à voir avec le principe de couvrir les frais de fonctionnement. Il en va ici d’un autre principe avec lequel il n’est pas permis de rompre : un service coûte quelque chose, quand un service t’est proposé tu dois raquer. Cette maxime de la société de services doit être préservée, même au prix d’une politique des transports qui mette en évidence le lien intrinsèque entre progrès capitaliste et destruction.

Le Moloch qu’est la voiture est honoré depuis si longtemps qu’elle est devenue un élément indispensable de la vie, et que toute alternative est inconcevable. Les effets secondaires « quotidiens », ce sont 15 000 morts chaque année et 500 000 blessés, les villes ravagées, planifiées selon le principe de la fluidité du trafic et pas des conditions d’habitation. En guise de liberté — promise au propriétaire de voiture —, la dépendance totale. En guise de confort et de standing de vie, le chaos suffocant dans la jungle des routes sur lesquelles l’idéologie bourgeoise célèbre le triomphe du « chacun contre tous ».

Dans beaucoup de villes du bassin de la Ruhr, des groupes, jusqu’aux Verts, ont saisi l’occasion des augmentations de tarifs du VRR au 1er mars 1981 pour exiger de nouveau le tarif zéro avec des tracts, manifs, bombages, des petits actes de sabotage contre des distributeurs automatiques et des composteurs, etc. Nous intégrons notre action dans ce contexte. […]

Cellules révolutionnaires + Rote Zora

——————-

1. Verkehrsverbund Rhein-Ruhr est une compagnie régionale de transports ferroviaires.

2. Le Revier désigne familièrement le bassin de la Ruhr.

%d blogueurs aiment cette page :